Un arabe israélien prend la défense d’Israël devant le CDH de l’ONU

 

 
 
 
 
 
« Si le reste du monde avait pris l’exemple d’Israël au lieu de détourner l’attention de ses échecs en attaquant Israël, nous vivrions déjà dans une réalité différente. »

Par Aryeh Savir, TPS

Des représentants de l’Iran, du Qatar et de l’Autorité palestinienne se sont servis mardi la 46e session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies (CDH) pour condamner la politique israélienne de vaccination de sa population contre le coronavirus et ont fait face à l’opposition d’un Arabe israélien.

Yoseph Haddad, un activiste social israélo-arabe, a attaqué les représentants qui affirmaient que le programme d’Israël était raciste parce qu’il était censé être destiné uniquement aux juifs, affirmant que «toute tentative de prétendre que la politique de vaccination d’Israël est raciste est une tentative flagrante de diffamer Israël et de détourner l’attention de la corruption de certains pays dans ce conseil. »

Haddad, s’exprimant au nom de UN Watch, a expliqué être un arabe de Nazareth qui avait été vacciné.

«Des accusations ont été faites contre Israël selon lesquelles son programme de vaccination est raciste et ce n’est pas vrai. Comme moi, ma famille, mes amis et des centaines de milliers d’autres arabes israéliens avons été vaccinés », a-t-il expliqué.

«L’État d’Israël fait campagne en arabe pour nous encourager, les arabes israéliens, à nous faire vacciner et l’Organisation nationale de sauvetage Magen David Adom, composée de juifs et d’arabes, travaille directement avec les communautés arabes pour vacciner leurs habitants», a-t-il déclaré.

Haddad a également répondu aux affirmations selon lesquelles Israël serait responsable de la vaccination des palestiniens mais ne le fait pas, déclarant «bien que nous ne soyons pas obligés de les vacciner en vertu des accords d’Oslo, nous les aidons. Israël, à la différence de l’Autorité palestinienne, a vacciné des milliers de palestiniens. Et alors que l’Autorité palestinienne n’utilisait des vaccins que pour vacciner ses dirigeants, c’est Israël qui a créé des centres de vaccination pour palestiniens. »

Israël a vacciné plus de 50000 personnes au cours de la première semaine de son opération visant à vacciner les travailleurs de l’Autorité palestinienne qui travaillent en Israël contre le coronavirus (COVID-19).

120 000 Arabes de l’autorité palestinienne seront vaccinés par les équipes médicales israéliennes avec des vaccins Moderna, qui ont été attribués par l’État, dans huit endroits différents à travers la Judée et la Samarie.

Haddad a déclaré «toute tentative de prétendre que la politique de vaccination d’Israël est raciste est une tentative flagrante de diffamer Israël et de détourner l’attention de la corruption de certains pays au sein de ce conseil.»

«Au lieu de blâmer l’Autorité palestinienne, vous dénoncez Israël. Au lieu de discuter de la manière dont les palestiniens au Liban sont victimes de discrimination, vous attaquez Israël. Au lieu de blâmer les pays pour les violations des Doits de l’Homme, y compris la Chine, qui siège à ce conseil et commet actuellement un génocide contre les musulmans, vous diffamez mon pays », a-t-il accusé.

En conclusion, Haddad a déclaré qu’il était «fier d’être arabe et fier d’être israélien parce qu’Israël se soucie de tous ses citoyens et même des autres. Si le reste du monde avait pris l’exemple d’Israël au lieu de détourner l’attention de ses échecs en attaquant Israël, nous vivrions déjà dans une réalité différente« .

Haddad est le PDG de «Together – Vouch for Each Other», qui a été fondé en 2018 par un groupe de jeunes arabes israéliens – chrétiens, musulmans, bédouins et druzes, qui se sentaient déterminés à apporter des changements dans le secteur israélo-arabe et à adopter un direction positive vis-à-vis de la société israélienne et du pays.

Yoseph HaddadYoseph Haddad ( Photo: YouTube )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *