COMMUNIQUE DE PRESSE  DE L’OBSERVATOIRE JUIF DE France (OJF) [1]


[1] https://observatoirejuifdefrance.fr

Association régie par la Loi du 1er juillet 1901 et le Décret du 16 août 1901

Identification W942010895

Paris, le 6 aout 2021

L’ASSOCIATION OBSERVATOIRE JUIF DE FRANCE

SE CONSTITUE PARTIE CIVILE

AU PROCES DES ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015

L’OBSERVATOIRE JUIF DE France a chargé notre avocat Maître Axel METZKER de se constituer partie civile au Procès historique des attentats du 13 novembre 2015, prévu le 8 septembre 2021 au PALAIS DE JUSTICE DE PARIS[1].

L’OBSERVATOIRE JUIF DE France a un double objet social: la lutte contre l’antisémitisme : la haine des juifs et la lutte contre l’antisionisme : la haine de l’Etat d’ISRAEL.

L’OBSERVATOIRE JUIF DE France souhaite défendre son objet social en se constituant partie civile aux cotés de toutes les victimes françaises et internationales de l’ETAT ISLAMIQUE. Son président RENE LEVY « se refuse de laisser l’antisémitisme et son faux-nez qu’est l’antisionisme gangréner les valeurs de la République française ».[2]

L’OBSERVATOIRE JUIF DE France constate tout d’abord la vidéo de menaces d’un groupe cagoulé pro-palestinien venu dénoncé les propriétaires juifs du BATACLAN en 2008. Cette vidéo glaçante que l’on retrouve toujours sur internet est bien la preuve que le BATACLAN avait été menacé « en tant que salle de spectacle pro-juive et pro-sioniste ». Le chef du groupuscule déclare à la toute fin de la vidéo : « la prochaine fois, on ne viendra pas pour discuter »[3]. Les attentats du BATACLAN constituent la mise à exécution de cette menace.

L’OBERVATOIRE JUIF DE France constate le non-lieu de 2012 prononcé par la Justice FRANCAISE dans l’enquête menée contre M. FAROUK BEN ABBES, qui avait projeté l’idée d’un attentat au BATACLAN car les propriétaires étaient juifs et qu’ils recevaient régulièrement l’association française MIGDAL en l’honneur de TSAHAL et du MAGAV (la police aux frontières israéliennes).

L’OBSERVATOIRE JUIF DE France constate ensuite les propos du 13 novembre 2017 de Monsieur ALAIN MARSAUD, ancien magistrat, fondateur du PARQUET NATIONAL ANTITERRORISTE FRANCAIS lors de l’émission télévisée LE GRAND ORAL DES GRANDES GUEULES (RMC), : « Les terroristes du Bataclan disaient, avant de tuer : ‘tiens espèce de sale juif ! » ; l’ancien magistrat ajoute « on a l’antisémitisme dans le bataclan, il n’y a pas que l’hyper casher ».[4]

L’OBSERVATOIRE JUIF DE France rappelle que la Doctrine de DAECH est foncièrement antijuive, antisioniste, contre la Doctrine des Droits de l’homme de la FRANCE et des ETATS UNIS D’AMERIQUE.

L’OBSERVATOIRE JUIF DE France affirme que le BATACLAN a été choisi sciemment ce vendredi soir ; Le groupe de musique américain EAGLES OF DEATH METAL revenait d’une tournée en ISRAEL menacée par des associations antisionistes qui appelaient au BOYCOTT du groupe de musique et de la salle de spectacle.

L’OBSERVATOIRE JUIF DE France souhaite ainsi accéder à toutes les preuves d’antisémitisme dans ce dossier et dans le même temps apporter tout son soutien à toutes les victimes du terrorisme, et tout particulièrement à la jeunesse française.

MAITRE AXEL METZKER, AVOCAT DE L’OBSERVATOIRE JUIF DE France et Docteur en Droit Email : [email protected] (tel : 06 33 13 56 58) et M. RENE LEVY, PRESIDENT DE L’OBSERVATOIRE JUIF DE France. (Association française LOI 1901) Email : [email protected]  (tel : 06 08 27 14 18)


[1] https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2020/03/17/attentats-du-13-novembre-vingt-personnes-renvoyees-aux-assises-dont-abdeslam_6033342_1653578.html

[2] https://observatoirejuifdefrance.fr/historique/

[3] https://www.youtube.com/watch?v=-WBDanqAVLw&t=6s

[4] https://www.bing.com/videos/search?q=alain+marsaud+bataclan&&view=detail&mid=76782FB4DB16FFAFB84F76782FB4DB16FFAFB84F&&FORM=VRDGAR&ru=%2Fvideos%2Fsearch%3Fq%3Dalain%2Bmarsaud%2Bbataclan%26FORM%3DHDRSC3

Télécharger la version PDF 

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’OBSERVATOIRE JUIF DE FRANCE (O.J.F.) ATTENTATS 2015

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *