Zemmour : C. Lagarde s’est tiré une balle dans la tête | JForum

 

Christophe Lagarde s’est tiré une balle dans la tête, en cherchant à discréditer Éric Zemmour, mais il n’est pas le seul. France-Info complice de l’ignominie s’est pris les pieds dans le tapis, et se trouve obligé de retirer la vidéo. Mais trop tard, le mal est fait. Après avoir poussé C. Lagarde à la faute en faisant de la surenchère, en mentant effrontément, en déformant les propos de E. Zemmour , l’intéressé qui a voulu se rendre intelligent, est tombé dans l’appel au meurtre, et devrait être poursuivi pour ses propos. Mais la démocratie française est à géométrie variable. Alors que les propos sont publics, sur un audiovisuel public , aucun procureur ne semble s’être ému de la chose. Les grands donneurs de leçons, sont devenus sourds et muets. Pourvu qu’ils le restent.

 

L’auteur d’une menace de mort encourt 5 ans de prison et 75 000€ d’amende lorsqu’elle est émise sans ordre. La peine est portée à 7 ans d’emprisonnement et 100 000€ d’amende lorsqu’elle est émise avec un ordre de remplir une condition (L’article 222-18-3 du Code pénal).

« Une balle dans la tête » – Eric Zemmour réagit aux menaces du patron de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde : « De toutes les racailles qui me prennent pour cible, tu n’es pas la plus dangereuse, mais la plus traîtresse”.

 

18h35: Eric zemmour a réagit par un communiqué après les menaces du Président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde: « Il dénonce “la duplicité”, “la lâcheté, “le cynisme” du président de l’UDI. “Depuis des mois, je suis probablement l’homme le plus menacé de mort de France. Je m’y suis fait. De toutes les racailles qui me prennent pour cible, tu n’es certainement pas la plus dangereuse, mais incontestablement la plus traîtresse”.

 

15h28: Éric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes a réagi aux propos du président de l’UDI: “Propos monstrueux de Jean-Christophe Lagarde (…). Déclaration d’une violence inouïe qui mérite des sanctions exemplaires. J’espère que ses propos seront dénoncés unanimement par tous les responsables républicains de France”.

“Le débat politique atteint une violence intolérable. Celle des mots annonce celle des actes. Et qu’un centriste, le comble, prête au défunt Charles Pasqua des intentions de meurtre est insupportable”, a quant à lui réagi Bernard Carayon, l’un des porte-parole de Michel Barnier.

13h23 : Après le tollé suscité sur les réseaux sociaux depuis ce matin sur l’absence de réaction en plateau des journalistes de France Info suite aux menaces de mort de Jean-Christophe Lagarde contre Eric Zemmour, la télé et la radio France Info ont publié un communiqué en début d’après-midi indiquant « que la séquence allait être coupée et non rediffusée »

12h11: Jean-Christophe Lagarde, le Président du groupe UDI et Indépendants a dérapé en plein direct ce matin sur France Info alors qu’il était invité de l’interview politique. A une question sur Eric Zemmour, il a ainsi péter les plombs en plein direct en menaçant le journaliste et sans doute futur candidat à la Présidentielle : « Il ose se prétendre du RPR, mais si Pasqua était là tu prendrais une balle dans la tête ! »

Des propos légitimant ainsi l’usage de la violence pour faire taire Eric Zemmour et qui n’ont provoqué aucune réaction de la part des journalistes présents qui ont enchaîné comme si de rien n’était.

Mais ce n’est pas tout car Jean-Christophe Lagarde, en roue libre a également menti à plusieurs reprises de façon grossière. Ainsi, par exemple, il affirme ainsi que « Eric Zemmour ne supporte pas la contradiction comme il l’a montré dans Face à la rue à Drancy ». Mais le patron du l’UDI a oublié de dire que pendant l’émission en direct Eric Zemmour a bien eu de la contradiction car a été confronté, par exemple, à un député En Marche, à un responsable de La France Insoumise ou encore à un militant LGBT. La seule personne qui a refusé de débattre est la femme de Mr Lagarde qui est la Maire de la ville. On se demande donc qui a peur de la contradiction

Mr Lagarde affirme également que personne n’a dit « qu’une boucherie traditionnelle se trouvait à 150m du lieu où il circulait. Mensonge également, car il est très simple de revoir le passe où dans la boucherie, un employé répond à Eric Zemmour « qu’il y a une boucherie à 150m ».

Autant de faits que personne n’a opposé aux mensonges et aux menaces du patron de l’UDI.

Source : JFORUM.FR 

 

Donner avec le bouton Paypal
Un Reçu Cerfa vous sera adressé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *