Israël exporte du carburant vers l’Europe : Croyez-vous aux miracles ?

                                                                    Jack Engelhard

S’il vous plaît, disent-ils, oubliez le passé. Nous ne parlions pas vraiment de tous ces commentaires désagréables contre l’État juif.

La blague était… pourquoi le Tout-Puissant a-t-il donné aux Juifs une Terre où coulent le lait et le miel ? Pourquoi pas du gaz et du pétrole ?

Au grand étonnement de presque tout le monde sur une période de quelque 2 000 ans, il s’avère qu’il l’a fait ! Qu’il y ait du gaz, dit-il, et il y eut du gaz.

Mais pas si vite. Premièrement, les gens devaient croire que cette Bonne Terre pouvait livrer du pétrole. Il n’y avait pas d’histoire de cela pour une Terre que l’on croyait sèche depuis la Création.

Il y a quelques décennies, les meilleurs des bons vieux garçons du Texas se sont associés à leurs homologues israéliens pour aller de l’avant et s’entraîner, bébé, s’entraîner.

Les « voyous », comme on les appelle, ont construit des plates-formes le long des eaux territoriales d’Israël pour explorer tout ce que la mer pouvait donner, et après des années de sueur, d’essais et d’erreurs, en 1999, cela a donné.

Google a ceci à dire : « Les eaux israéliennes baignent dans le gaz, et ce que nous avons découvert n’est que le début. Noble Energy, une société basée à Houston qui a fait sa première découverte de gaz en Israël en 1999, a trouvé plus de 30 billions de pieds cubes de gaz au large des côtes du pays au cours de la dernière décennie.

Croyez vous aux miracles?

D’abord l’indépendance énergétique. Aujourd’hui, Israël est une centrale énergétique, et maintenant, presque tout le monde veut une part de cette énergie bénie.

Certes, les Européens.

Souvenir? C’est la foule, sous les auspices de l’UE, l’Union européenne, qui, jusqu’à il y a quelques semaines, critiquait sévèrement l’État juif. Directement ou par l’intermédiaire de l’ONU, ils ont pris parti, presque toujours favorable aux Arabes palestiniens. Israël a été dénoncé pour ne jamais en faire assez pour satisfaire ces gens.

Puis, quelque chose s’est passé.

Les approvisionnements en carburant des pipelines russes ont commencé à se tarir; ceci, en raison de la guerre de Poutine contre l’Ukraine, provoquant une distraction et une pénurie.

La Russie elle-même s’épuisait et les Européens tournaient presque à vide. Où aller quand le besoin est criant ?

Naturellement, à la terre où coulent le gaz et le pétrole.

Tout d’abord, un mot sur Donald Trump. L’ancien président a averti les Allemands de s’abstenir de raccorder l’Europe via un gazoduc russe.

On ne sait jamais pour la Russie, a-t-il dit… tout peut arriver.

Effectivement, il l’a fait… et maintenant les Européens se retrouvent à la merci d’Israël. S’il vous plaît, disent-ils, oubliez le passé. Nous ne parlions pas vraiment de tous ces commentaires désagréables contre l’État juif.

On est potes, non ?

Nous nous sommes trompés et désormais nous nous comporterons différemment. Vive Israël, notre cher ami.

Ce ne sont pas les mots exacts prononcés par la cheffe européenne Ursula van der Leyen lorsqu’elle a rencontré le Premier ministre israélien Bennett il y a quelques jours… mais c’est bien l’essentiel,

Elle a loué les Israéliens de haut en bas et de côté et même Bennett semblait confus et embarrassé par de telles déclarations d’amour inattendues.

Elle a même condamné la récente série d’attaques arabes contre des civils israéliens.

Tout un interrupteur.

Oh, pendant ce temps, la même UE distribue des millions aux mêmes terroristes.

Bennett impose-t-il des conditions comme prix de la générosité d’Israël ?

 

Il devrait. Il devrait certainement.

Le romancier américain à succès basé à New York, Jack Engelhard, écrit régulièrement pour Arutz Sheva.

Il a écrit le best-seller mondial du livre au film “Proposition indécente”, l’épopée de la salle de presse faisant autorité, “The Bathsheba Deadline”, suivi de ses classiques du passage à l’âge adulte, “The Girls of Cincinnati” et, l’Holocauste-à- Mémoires de Montréal, « Escape from Mount Moriah ». Pour cela et son épopée des années 1960 “The Days of the Bitter End”, les contemporains l’ont salué “Le dernier Hemingway, un écrivain sans égal et la conscience de nous tous”.

Site Web : www.jackengelhard.com

https://www.israelnationalnews.com/news/355075?utm_source=activetrail&utm_medium=email&utm_campaign=nl

 

Israel exports fuel to Europe: Do you believe in miracles?

Please, they say, forget the past. We didn’t really mean all those nasty comments against the Jewish State. Sort of. Op-ed.

Jack Engelhard

The joke used to be…why did the Almighty give the Jews a Land flowing with milk and honey? Why not gas and oil?

To the astonishment of nearly everyone over a period of some 2,000 years, turns out He did! Let there be gas, He said, and there was gas.

But not so fast. First, people had to believe that this Good Earth could deliver petroleum. There was no history of this for a Land thought to be fuel dry since Creation.

Some decades ago the best of the good ol’ boys from Texas teamed up with their Israeli counterparts in order to go forth and drill, baby, drill.

The “roughnecks,” as they are called, built rigs along Israel’s territorial waters to explore whatever the sea might give, and after years of sweat, trial and error, in 1999, it gave.

Google has this to say: “Israeli waters are swimming in gas, and what we have discovered is only the beginning. Noble Energy, a Houston-based company that made its first discovery of gas in Israel in 1999, has found more than 30 trillion cubic feet of gas off the country’s coast over the last decade.”

Do you believe in miracles?

First came energy independence. Today, Israel is an energy powerhouse, and now, nearly everybody wants a share of that blessed energy.

Certainly, the Europeans.

Remember them? That’s the crowd, under the auspices of the EU, the European Union, that, until a few weeks ago, were severely critical of the Jewish State.

Directly or through the UN, they took sides, nearly always favorable to the Palestinian Arabs. Israel was denounced for never doing enough to satisfy those people.

Then, something happened.

Supplies of fuel from Russian pipelines began drying up; this, due to Putin’s war on Ukraine, causing a distraction and a shortage.

Russia itself was running low, and the Europeans were running on near empty. Where to go when the need is desperate?

Naturally, to the land flowing with gas and oil.

First, a word about Donald Trump. The former president warned the Germans to desist from hooking up Europe through a Russian gas pipeline.

You never know about Russia, he said…anything might happen.

Sure enough, it did…and now the Europeans find themselves at Israel’s mercy. Please, they say, forget the past. We didn’t really mean all those nasty comments against the Jewish State.

We’re pals, right?

We were mistaken and from now on we’ll behave differently. Long live Israel, our dear friend.

Those aren’t the exact words spoken by European chief Ursula van der Leyen when she met with Israel’s prime minister Bennett a few days ago…but it is the gist all right,

She praised the Israelis up, down, and sideways and even Bennett seemed confused and embarrassed from such unexpected declarations of love.

She even condemned the recent spate of Arab attacks against Israeli civilians.

Quite a switch.

Oh, meanwhile the same EU is handing out millions to the same terrorists.

Is Bennett imposing conditions as the price for Israel’s generosity?

He should. He certainly should.

New York-based bestselling American novelist Jack Engelhard writes regularly for Arutz Sheva.

He wrote the worldwide book-to-movie bestseller “Indecent Proposal,” the authoritative newsroom epic, “The Bathsheba Deadline,” followed by his coming-of-age classics, “The Girls of Cincinnati,” and, the Holocaust-to-Montreal memoir, “Escape from Mount Moriah.” For that and his 1960s epic “The Days of the Bitter End,” contemporaries have hailed him “The last Hemingway, a writer without peer, and the conscience of us all.” Website: www.jackengelhard.com

Engelhard books
Engelhard books J.Engelhard

https://www.israelnationalnews.com/news/355075?utm_source=activetrail&utm_medium=email&utm_campaign=nl

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *