Catégorie : COMMUNIQUE DE PRESSE

L’Observatoire Juif de France dépose plainte contre Chris Le Goy

Cet individu, sous le pseudonyme « Chris Le Goy » a diffusé sur le Réseau Social VK au mois d’octobre 2022 de nombreuses publications à caractère antisémites, négationnistes et faisant également l’apologie du nazisme : 

Nous pouvons lire sur son VK et Twitter des publications telles que : « Il n’y a pas que #Schindler qui fait des listes ! ».

Il a publié également une photo d’Instagram de Monsieur Jacques ATTALI attablé avec Monsieur Henry Kissinger et y met le commentaire ; « Jacques #Attali – Henry #Kissinger. Un dîner kasheriser plein d’espoir pour les Gogoy ».

Sa haine envers les juifs ne s’arrête pas là, le dénommé Chris Le Goy fait de l’humour sordide en publiant une photo provenant d’un livre ou d’une revue, dont le titre est :

« A AUSCHWITZ, ON A GAZÉ QUE LES POUX ».

Cet individu fait également la promotion du livre de l’antisémite :

Philippe Costa Di COSTANZO intitulé « Des Juifs », radicalement anti-juifs comprenant des chapitres ayant pour titres, entre autres, « Le juif, ce menteur pathologique, Une farce nommée Shoah, D’antiques malfrats et assassins, De la juiverie génocidaire, Des meurtres rituels juifs, Une race usuraire, Des asociaux expulsés de partout, Le plus souillé des peuples, Hélas Israël ! 

La plainte de l’Observatoire Juif de France vise plusieurs griefs, dont celui du délit d’incitation envers un ou des particulier(s) en raison de sa race, de sa religion ou de son origine, par parole, écrit, image ou moyen de communication.

L’Observatoire Juif de France, alerte les autorités afin d’exiger des modérateurs de toutes les plateformes Internet et des réseaux sociaux, d’améliorer leurs algorithmes pour ne pas laisser se publier des propos appelant à la haine en cherchant à diviser risquant à termes de voir germer de plus grandes tensions entre les différentes composantes de la France.

L’Observatoire Juif de France qui lutte contre le racisme, l’antisémitisme, le négationnisme, l’apologie du terrorisme et du nazisme sera toujours là pour s’opposer aux attaques auxquelles les Juifs de France se doivent de faire face.

 

 

Procès contre Sami Hamadouche du 3 novembre 2022 à St Étienne : le verdict est tombé.

Dans l’affaire Observatoire Juif de France contre Sami Hamadouche et le Ministère Public, ce 03 novembre 2022, le parquet de St Etienne a requis une condamnation de 6 mois d’emprisonnement avec sursis et avec obligation d’accomplir un stage de citoyenneté dans un délai de 6 mois.

Cet individu avait été convoqué devant le Tribunal Correctionnel de St Etienne pour « PROVOCATION PUBLIQUE A LA HAINE OU À LA VIOLENCE EN RAISON DE L’ORIGINE, L’ETHNIE, LA NATION, LA RACE OU LA RELIGION. Et PROVOCATION PUBLIQUEA LA DISCRIMINATION EN RAISON DE L’ORIGINE, L’ETHNIE, LA NATION, LA RÂCE OU LA RELIGION.

L’Observatoire Juif de France avait déposé plainte à l’encontre de cet individu à la suite de son Tweet à caractère raciste et antisémite du mois d’août 2021. 

L’Observatoire continue son combat, et poursuivra en justice à chaque fois que nécessaire.

Nous encourageons notre cellule de veille sur le Net, de continuer leurs investigations pour débusquer ces délinquants même si les procédures sont longues.

Le Président

 

L’Observatoire Juif de France a besoin de vous.

Donner avec le bouton Paypal
Un Reçu Cerfa vous sera adressé

L’Observatoire Juif de France est indigné par la tribune de cinq anciens ministres des Affaires étrangères alléguant une équivalence entre « les politiques et pratiques d’Israël à l’encontre des Palestiniens » et l’« apartheid »

Le 27 octobre 2022, Le Monde a publié « L’appel de cinq anciens ministres des affaires étrangères : « Il faut reconnaître que les politiques et pratiques d’Israël à l’encontre des Palestiniens équivalent au crime d’apartheid ».

Cette tribune partiale et choquante est signée par Mogens Lykketoft, ancien ministre des affaires étrangères et président de l’Assemblée générale des Nations unies, Danemark, Erkki Tuomioja, ancien ministre des affaires étrangères, Finlande, Ivo Vajgl, ancien ministre des affaires étrangères, Slovénie, Hubert Védrine, ancien ministre des affaires étrangères, France, et Baroness Sayeeda Warsi, ancienne ministre du cabinet et ministre du Foreign Office pour les Nations unies, les droits de l’homme et la CPI, Royaume-Uni.

Les signataires écrivent : « La sauvegarde de l’ordre juridique international implique l’application de principes de manière uniforme et cohérente… Il est essentiel que le consensus de la communauté internationale concernant l’illégalité et l’immoralité de plus de cinq décennies d’occupation constitue l’épine dorsale de la politique européenne qui régit nos relations avec Israël… Notre inaction pourrait avoir des conséquences importantes dans la région, ainsi que sur la validité et l’efficacité de la diplomatie européenne dans le monde ».

Et ils fustigent « un système juridique à deux vitesses, avec des droits inégaux entre les Palestiniens vivant sous le régime militaire et les Israéliens vivant sous le régime civil israélien. Les Palestiniens sont confrontés quotidiennement à la répression structurelle ».

Pour ces anciens ministres, « il est grand temps que les alliés d’Israël, y compris l’UE et ses Etats membres, réaffirment leur engagement en faveur de deux Etats en demandant à Israël de rendre des comptes pour ses violations continues des droits humains et des libertés des Palestiniens. »

Enfin, les signataires exhortent à « reconnaître que les politiques et pratiques d’Israël à l’encontre des Palestiniens vivant en Cisjordanie, à Jérusalem-Est et à Gaza équivalent au crime d’apartheid », et leurs « collègues de la communauté politique européenne à exiger une action visant à mettre fin à ces politiques injustes et à faire apparaître les perspectives d’une solution à deux Etats au conflit ».

Alors que des Iraniens défilent contre la dictature des mollahs, ces anciens dirigeants multiplient les assertions non argumentées, diffament Israël en reprenant des allégations injustifiées d’ONG anti-israéliennes et une terminologie erronée – « territoires occupés » au lieu « territoires disputés » -, occultent le terrorisme palestinien et ses victimes israéliennes, le droit étatique à l’auto-défense ainsi que l’égalité entre Israéliens juifs et arabes.

Et c’est l’Etat Juif qui accueille les victimes, notamment chrétiennes, de persécutions ou de ségrégation dans des Etats du Proche-Orient.

L’OJF est scandalisé par le parallèle infondé avec l’« apartheid », un « thème fondamental de la propagande palestinienne depuis plus d’un demi-siècle. Il s’agit de « raciser » l’État juif, pour le priver de toute légitimité… L’apartheid dénoncé est imaginaire. L’État d’Israël n’a rien à voir avec le régime raciste qui fut celui de la République sud-africaine de 1948 à 1990… Cette accusation d’apartheid relève à la fois de l’ignorance, du mensonge et du délire. Elle est aussi venimeuse qu’irresponsable, car elle revient à mettre en danger les Israéliens et tous ceux, Juifs et non Juifs, qui défendent le droit à l’existence d’Israël », a analysé Pierre-André Taguieff, historien des idées (Le Figaro[1], 26/07/2022).

 

Le Président de l’Observatoire Juif de France

 

[1] https://www.lefigaro.fr/vox/politique/pierre-andre-taguieff-accuser-israel-d-apartheid-releve-de-la-propagande-islamo-gauchiste-20220726

 

L’Observatoire Juif de France a besoin de vous.

Donner avec le bouton Paypal
Un Reçu Cerfa vous sera adressé

L’Observatoire Juif de France dépose plainte à l’encontre de Zied Ghazouani, administrateur de la Chaine YouTube Radio Principes TV.

Ce mois-ci  Zied GHAZOUANI, animateur de l’émission et de la chaîne YouTube Radio Principes TV  a organisé un Live Vidéo avec ses congénères complotistes radicalisés, Christophe CHALENÇON (ex-gilet jaune), Malik NARAM AL KINANY, Maximus le Renaissant ainsi qu’un certain Bilal (du web-média Barbarossa News).

Durant près de trois heures ils tiennent un discours d’extrémistes particulièrement alarmant, encourageant d’une même voix, sur le ton de la menace et sous prétexte de réponse au collectif Balance Ton Antisémite (qui venait d’alerter des associations, dont l’Observatoire Juif de France à leur sujet), à rentrer en guerre sans merci contre le monde juif, la République et le Président Macron dès le 17 novembre 2022, date à laquelle ils ont panifié un premier acte d’attentat à l’ordre public.

Monsieur Zied GHAZOUANI, complotiste radicalisé d’origine tunisienne réalisant et animant plusieurs émissions hebdomadaires sur sa chaîne YouTube et Odysee « Radio Principes TV » prêche un islamisme belliqueux à caractère antisémite sous une fausse apparence de musulman modéré ouvert aux débats.

L’Observatoire Juif de France, alerte une nouvelle fois les autorités compétentes et la justice, afin de mettre tout en œuvre pour STOPPER ces individus qui sous couvert de la religion, prêchent un islamisme radical qui est une menace pour notre République. 

L’Observatoire Juif de France qui lutte contre le racisme, l’antisémitisme, le négationnisme, l’apologie du terrorisme et du nazisme sera toujours là pour s’opposer aux attaques auxquelles la Communauté juive se doit de faire face.

Le Président,

 

 

L’Observatoire Juif de France dépose plainte à l’encontre du rappeur raciste, antisémite et homophobe dénommé « POLARIS ».

L’Observatoire Juif de France alerté par BTA, dépose plainte à l’encontre du rappeur « infréquentable » dénommé POLARIS, qui publie sur diverses plateformes Internet (YouTube, Bandcamp…) des vidéos dans lesquelles il appelle au meurtre des juifs et des homosexuels.

Ce « mercenaire de la haine », véritable danger pour notre société, attise sa haine envers les personnes qui ne sont pas comme lui, et mène une propagande raciste, antisémite et homophobe en séduisant un jeune public facile à manipuler. 

 Notre équipe de veille sur internet, a elle-même été choquée, par la violence des paroles de ce pseudo artiste, dont voici quelques extraits de sa chaine YouTube « POLARIS RECORDS » : 

« J’vais leur faire un holocauste », « Traitres et pédophiles aux bidons d’essence », « Les pédophiles, les sionistes, comme l’OM j’vais droit au but », « La France est chrétienne, retire ton judéo ou cites-moi un roi d’France qui portait la kippa. J’veux mourir pour mes proches et pour mes idéaux. » …

L’Observatoire Juif de France, alerte les autorités compétentes et la justice, afin de mettre tout en œuvre pour STOPPER cette haine dans une société de plus en plus violente.

Comment un pays aussi « bienveillant » que la France, puisse laisser se répandre toute cette haine, que nos concitoyens français subissent à longueur de temps ?

Nous sommes persuadés qu’Internet est un outil de communication qui peut être extrêmement dangereux, c’est la raison pour laquelle nous demandons au Premier ministre, aux membres du Parlement aux Députés ainsi qu’aux Sénateurs, de modifier certaines lois afin de les adapter à notre époque en particulier celles concernant les délais de  prescription.

L’Observatoire Juif de France qui lutte contre le racisme, l’antisémitisme, le négationnisme, l’apologie du terrorisme et du nazisme sera toujours là pour s’opposer aux attaques auxquelles la Communauté juive se doit de faire face.

Le Président,

 

 

 

 

 

 

L’Observatoire Juif de France dépose plainte à l’encontre de Claire LANGOULANT, qui ne cesse de poster des Tweets à caractère antisémite.

Claire LANGOULANT ne cache pas sa haine envers les juifs comme nous l’avons constaté sur son profil Twitter dont voici un extrait : « Vive le Roi de France Louis XX ! La République judéo-maçonnique est l’ennemi de la France ».

 Ce mois-ci, cette personne raciste et antisémite surf sur l’actualité, afin de répandre sa haine envers les juifs, en exploitant le drame qui a choqué toute la France, l’innommable assassinat de la jeune Lola.

Sur un de ses Tweets, elle se permet d’écrire en s’adressant à des personnalités de confession juive : « Vous avez le droit de pleurer pour Anne Frank et son bic. Pas pour le massacre de Lola. »

Ou encore en s’adressant à Cyril Hanouna : « Bande de faux-cul de TPMP ! Vous n’auriez pas osé si Lola était noire ou juive ! ».

Ce dossier a été constitué en étroite collaboration avec BTA.

La plainte de l’Observatoire Juif de France vise plusieurs griefs.

Seule une Justice intraitable appliquant les textes de loi, pourra stopper ce fléau, en constante augmentation sur les Réseaux Sociaux.

Les magistrats se doivent d’être sans concession à l’égard de ces personnes qui déversent leur haine contre les juifs, et doivent leur infliger des peines lourdes, afin de les faire réfléchir avant de s’attaquer aux juifs.

L’Observatoire Juif de France qui lutte contre le racisme, l’antisémitisme, le négationnisme, l’apologie du terrorisme et du nazisme sera toujours là pour s’opposer aux attaques auxquelles la Communauté juive se doit de faire face.

Le Président,

 

 

L’Observatoire Juif de France dépose plainte à l’encontre de Charlotte CHATELET, antisémite, obnubilée par ce qu’elle appelle « talmudo-maçonnerie ».

Cette personne passant la plupart de ses journées sur les réseaux sociaux, publie régulièrement sur la toile des images et propos à caractère antisémite.

Son obsession durant ce mois d’octobre, est de publier sur VK des textes faisant référence aux vieux poncifs antisémites : « les juifs domineraient le monde et seraient à la tête de l’État ».

De ses nombreuses publications, nous avons constaté, plusieurs caricatures de personnages avec un nez crochu, de croix gammée, dont une avec l’inscription :   « SHALOM TEMPLE », « HEY RABBI… WATCHA DOIN ? !.

 L’auteure fait l’apologie du nazisme dont l’idéologie a conduit à la ruine de l’Europe, à la mort de 60 à 70 millions d’êtres humains dont l’assassinat dans des conditions inhumaines de près de six millions de juifs pour la seule raison qu’ils étaient nés juifs.                        

Ce dossier a été constitué en étroite collaboration avec BTA.

La plainte de l’Observatoire Juif de France vise plusieurs griefs, dont provocation à la discrimination nationale, raciale, religieuse ainsi que diffamation envers particulier(s) en raison de sa race, de sa religion ou de son origine et ce, par parole, écrit, image ou moyen de communication au public.

Nous attendons que la Justice applique les textes de loi, rien que la loi, et se doit d’être sans concession à l’égard de ces personnes qui déversent leur haine contre les juifs sur les réseaux sociaux, et quelle leur inflige des peines lourdes, afin de les faire réfléchir avant de s’attaquer aux juifs qui sont des citoyens comme les autres.

L’Observatoire Juif de France qui lutte contre le racisme, l’antisémitisme, le négationnisme, l’apologie du terrorisme et du nazisme sera toujours là pour s’opposer aux attaques auxquelles la Communauté juive se doit de faire face.

Le Président,

 

 

 

 

 

 

L’Observatoire Juif de France dépose plainte à l’encontre de Johan Livernette.

L’Observatoire Juif de France dépose plainte à l’encontre Johan Livernette, à la suite de sa publication postée le 16 octobre 2022 sur YouTube dont le titre est :    « Gauche sioniste vs droite sioniste ».

Les propos cette fois-ci stigmatisent la plupart les médias français qui selon sa théorie, seraient des « médias ou intellectuels de gauche sioniste ».

Selon lui : «  France télévision BFM TV et RMC du groupe Altice de l’ Israelite Patrick Drahi,  le monde de Xavier Niel, Libération dirigé par l’israélite , Dov Alfon qui est aussi le rédacteur en chef du journal israélien HAAretz, France Inter dirigé par Adèle Van Reeth qui est la compagne du gauchiste Raphael Enthoven, Le Nouvel Obs, quasiment toute la presse alignée, Canal Plus du groupe Bolloré Goldsmith, le Quotidien de Yan Barthès, alors là c’est le prototype du gauchisme, TPMP de Cyril  Hanouna, notamment Gil Verdez , Clémentine Autain , des journalistes comme Laurent Joffrin, heu Marc Olivier Fogiel d’Europe 1, Christophe Barbier de l’express et de BFM TV, et tant d’autres , QUI SONT DE VÉRITABLES COLLABOS , et puis il y a aussi les pseudos intellectuels qui ont pignon sur rue dans tous ces médias et auxquels on a droit depuis des années et donc vous les connaissez, Jacques Attali, Bernard-Henri Lévy et puis maintenant les fils Enthoven et Glucksmann. »

Dans cette vidéo il récidive dans « sa théorie du complot ».

Ces médias seraient pour lui des collaborateurs de la République « JUDEO MAÇONNIQUE » dirigés par Israël.

 La liste des personnalités qu’il « accuse » comme des ennemis de la République au profit d’Israël est longue.

 Ce dossier a été constitué grâce à notre étroite collaboration avec BTA.

Nous attendons de la Justice, l’ouverture d’une information à l’encontre de Johan Livernette, et lui infliger une lourde peine afin qu’il arrête de propager sa haine envers les juifs.

L’Observatoire Juif de France qui lutte contre le racisme, l’antisémitisme, le négationnisme, l’apologie du terrorisme et du nazisme sera toujours là pour faire face aux attaques auxquelles la Communauté juive se doit de faire face.

Le Président

 

L’Observatoire Juif de France dépose plainte à l’encontre de Nicolas Maurel qui « fan » de rappeurs antisémites et de mouvance néo-nazie diffuse leurs chansons sur la toile.

Sous le pseudonyme, « NikoSS  @LARMORICAIN » il diffuse un nombre impressionnant de Clips musicaux de différents rappeurs, déjà condamnés par la justice pour incitation à la haine.

Nicolas Maurel a diffusé sur Telegram le 19 novembre 2021 une chanson de « MC Amor », dont les paroles à caractère antisémite sont d’une extrême violence véhiculant des stéréotypes sur des Juifs, présentés comme bellicistes, maléfiques, complotistes.

Le 31 janvier 2022, cet individu diffuse la vidéo d’AMALEK et de MC AMOR « Les yeux des chameaux » stigmatisant de manière raciste les juifs, les arabes et les musulmans et diffame la Ligue de Défense Juive (LDJ) accusée d’incarner la Gestapo.

Amalek menace les juifs : « Je vais leur couper… »

 Ce dossier a été constitué avec notre étroite collaboration avec BTA.

La plainte de l’Observatoire Juif de France vise plusieurs griefs, dont provocation à la discrimination nationale, raciale, religieuse ainsi que diffamation envers particulier(s) en raison de sa race, de sa religion ou de son origine et ce, par parole, écrit, image ou moyen de communication au public.

L’Observatoire Juif de France qui lutte contre le racisme, l’antisémitisme, le négationnisme, l’apologie du terrorisme et du nazisme sera toujours là pour s’opposer aux attaques auxquelles la Communauté juive se doit de faire face.

Le Président,

 

 

 

 

 

 

L’Observatoire Juif de France souhaite connaître l’état d’avancement de l’instruction de ces trois crimes

Le 16 février 2022, vers 20 h, Jérémie Cohen, Français juif âgé de 31 ans et souffrant d’un léger handicap mental, marchait à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Il a été battu par une dizaine d’individus. Il leur a échappé, et dans sa fuite, a été percuté par le tramway. Il est décédé à l’hôpital. Sa kippa blanche figurait parmi les objets de la victime remis par les policiers à ses parents.

Le 5 avril 2022, Eric Mathais, procureur de la République de Bobigny, a précisé que rien ne permet d’évoquer un acte antisémite, et invité « toute personne détenant des informations utiles à l’enquête à entrer en contact avec les services de police ».

Le 15 avril 2022, le procureur de la République a annoncé que deux individus, âgés de 27 et 23 ans, ont été mis en examen – l’un du chef de « violences volontaires en réunion », l’autre pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner » – et écroués.

Le 17 mai 2022, dans le quartier de la Duchère, dans le 9e arrondissement de Lyon, René Hadjadj, Français juif âgé de 89 ans, a été tué et défenestré par un voisin musulman, Rachid Kheniche, âgé de 50 ans. Des Internautes révélaient les messages antisémites  sur les réseaux sociaux du meurtrier.

Le 27 mai 2022, « à la suite d’éléments recueillis sur les réseaux sociaux et qui viennent d’être portés à la connaissance du parquet, ce dernier a décidé d’élargir la saisine des juges d’instruction à la circonstance aggravante d’acte commis à raison de l’appartenance de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée », a annoncé le procureur de Lyon, Nicolas Jacquet.

Le 20 août 2022, à Longperrier (Seine-et-Marne), Liyahou Haddad, juif handicapé âgé de 34 ans, a été tué à coups de couteau et de hache par Mohammed Dridi, musulman tunisien et âgé de 24 ans.

Le 23 août 2022, ce dernier a été mis en examen pour « homicide volontaire » et placé en détention provisoire. 

Le parquet a indiqué : « Si l’enquête ne comportait pas d’élément objectif mettant en lumière une motivation discriminatoire, et notamment antisémite, tout élément permettant de l’établir donnera lieu à des réquisitions du parquet tendant à une aggravation de la qualification pénale retenue ».

Des Internautes ont rendu publics les messages de soutien aux « Palestiniens » et de haine d’Israël postés sur son compte Facebook par Baha Dridi, autre identité du meurtrier.

L’Observatoire Juif de France souhaite avoir des informations sur l’état d’avancement de l’instruction de ces trois crimes.

Président de l’Observatoire Juif de France