Catégorie : COMMUNIQUE DE PRESSE

 L’Observatoire Juif de France salue et félicite les autorités d’avoir supprimé l’un des sites de « Démocratie Participative ».

Depuis de nombreuses années Boris Le Lay, fondateur de « Démocratie Participative », multirécidiviste, condamné de nombreuses fois pour ses propos antisémites diffusés sur la toile, nargue les autorités en continuant de déverser sa haine, sur différents supports internet.   

L’observatoire juif de France a saisi le Procureur de la République de Paris, et informé la DILCRAH, d’une nouvelle publication antisémite violente, visant cette fois-ci, le restaurateur, Monsieur Stéphane Manigold. (#touscontrelantisemitisme).

Nous remercions les autorités, les diverses associations ainsi que notre plateforme de veille sur le Net et toutes entités militantes contre l’antisémitisme d’avoir fait bloc tous ensemble afin de faire supprimer cette publication nauséabonde.

Même la lâcheté de Boris le Lay, exilé au bout du monde, ne nous démotivera pas et nous continuerons à veiller afin d’intervenir au tant de fois nécessaire pour éradiquer cette haine infondée. 

L’Observatoire Juif de France qui lutte contre le racisme, l’antisémitisme, le négationnisme, l’apologie du terrorisme et du nazisme sera toujours présent dans la lutte contre les attaques contre la Communauté juive qui est une partie intègre de la communauté nationale.

Le Président,

René Levy

                                                                           [email protected]

 

[1] https://observatoirejuifdefrance.fr/

Université de Toulouse Comité « Palestine vaincra »

L’Observatoire Juif de France avait alerté Monsieur le Préfet de Haute-Garonne sur l’initiative d’un « Comité contre la dissolution du collectif Palestine vaincra » qui appelle à « une réunion publique contre l’offensive sécuritaire » ce mardi 12 avril 2022 à 18H30 à la faculté du Mirail.

L’université est un lieu d’instruction, d’ouverture, et non pas un champ de bataille.

Or, cet appel concerne une entité violente, dissoute par décision des plus hautes autorités de l’État, et ce groupuscule tente d’importer dans la violence et la haine un conflit étranger sur le territoire national.

Aussi, l’expression employée « réunion publique contre l’offensive sécuritaire » relève d’un appel à la haine et à faire litière des lois de la République.

Monsieur le Préfet de Haute-Garonne a eu l’affabilité de joindre directement le Président de notre association pour informer que son service juridique a étudié avec le plus grand sérieux, en lien avec le ministère de l’Intérieur, la faisabilité d’une interdiction de cette réunion publique.

Il ressort, bien entendu, que seul un président d’université est en mesure d’autoriser ou d’interdire la tenue de réunions dans l’espace universitaire.

L’Observatoire Juif de France remercie Monsieur le Préfet d’avoir pris en compte l’inquiétude de notre Association quant à la gravité de cette initiative qui, au nom du soutien à une cause étrangère, diffuse la haine et fracture notre Société.

L’Observatoire Juif de France espère que le Président de l’Université toulousaine tiendra compte de l’alerte lancée par l’Autorité.

 

René Lévy

Président de l’Observatoire Juif de France

Contact Presse : 06 08 27 14 18

Email : [email protected]

 

L’Observatoire Juif de France demande à monsieur le Préfet de Toulouse d’interdire la manifestation du « Comité contre la dissolution du Collectif Palestine Vaincra » qui appelle à « une Réunion Publique contre l’offensive sécuritaire » mardi 12 avril 2022 à 18H30 à la faculté du Mirail de Toulouse. 

Ce « Collectif Palestine Vaincra » a été dissout récemment à l’initiative du Ministère de l’Intérieur, ce qui n’empêche pas ces individus à appeler non seulement, à organiser une réunion dans un lieu d’enseignement et de culture, (la faculté de Toulouse), en violation de la décision du gouvernement français de dissoudre une entité illégale et violente qui introduit un conflit étranger à la France, mais encore, incite à s’opposer à l’Ordre Public.

En effet, ce comité contre la dissolution appelle à « s’opposer à l’offensive sécuritaire ».
 
Nous constatons avec stupéfaction que ce slogan est un appel au désordre et au renversement de la République, puisque les mesures de sécurité qui permettent aux citoyens et aux habitants de France de vivre dans la paix à l’ombre des valeurs de la République, sont qualifiées par ce comité « d’offensive sécuritaire ».
 
L’Observatoire Juif de France dénonce avec force cette dérive qui aggrave le délitement du lien social et incite au démembrement du pays.
 
L’Observatoire Juif de France invite les Pouvoirs Publics, toutes les Institutions, les citoyens, à s’opposer, à poursuivre et à déférer ces individus devant les Juridictions compétentes afin de répondre de leurs agissements qui outrepassent le simple respect de l’Ordre Public et constituent des actes de rébellion contre la Nation.
 

René Lévy
Président de l’Observatoire Juif de France
Contact Presse : 06 08 27 14 18
Email : [email protected]

                                                                                          

 

 

L’Observatoire Juif de France est indigné que la famille endeuillée de Jérémy Cohen ait été contrainte d’enquêter sur le décès de la jeune victime

Paris, le 6 avril 2022

Le 16 février 2022, vers 20 h, Jérémy Cohen, Français juif âgé de 31 ans et souffrant d’un léger handicap mental, marche à Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Il est battu par une dizaine d’individus. Il leur échappe, et dans sa fuite, est percuté par le tramway. Il meurt le lendemain à l’hôpital.

Le 17 février 2022, le commissariat de Bobigny remet aux parents de Jérémy Cohen divers objets ayant appartenu à leur fils, dont sa kippa blanche.

Une enquête débute pour « homicide involontaire par conducteur ». « Selon Le Figaro (citant un mois et demi plus tard une source proche du dossier), « les enquêteurs sont partis sur un banal accident voyageur car les caméras sur la voie publique ne fonctionnaient pas ce jour-là ».

Le Parisien présente la mort du jeune homme comme un accident.

Le 22 février 2022, l’enquête est classée sans suite.

La famille de Jérémy Cohen décide d’enquêter sur les circonstances du décès, et lance un appel à témoins en déposant des flyers dans les boîtes aux lettres du quartier.

Le 10 mars 2022, selon le parquet « une vidéo, montrant une agression, est transmise aux enquêteurs, et une seconde enquête est ouverte (le lendemain), pour violences volontaires en réunion. Le procureur expliquera« Rapidement, les éléments recueillis permettaient de comprendre que, quelques instants avant l’accident, la victime avait subi des violences. Les deux enquêtes étaient menées parallèlement. L’hypothèse que la victime ait traversé les voies du tramway pour échapper à ses agresseurs était naturellement prise en compte. »

Les jours suivants, la famille transmet à la police une vidéo de l’agression physique et de l’accident mortel.

Le 29 mars 2022, une information judiciaire est ouverte pour violences volontaires en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner. L’enquête est menée sous l’autorité d’un juge d’instruction, et sans publicité.

Le 31 mars 2022, sur Radio Shalom, Gérald et Raphaël Cohen, respectivement père et frère de Jérémy, relatent les faits et révèlent l’existence de la vidéo. Raphaël Cohen indique ignorer si son frère portait sa kippa et si l’agression était antisémite.

Le 3 avril 2022, Gérald Cohen, père de Jérémy Cohen, alerte Éric Zemmour, candidat de Reconquête !. Il ne sait pas que la police enquête sur l’agression.

Le 4 avril 2022, sur les réseaux sociaux puis au JT de TF1, Eric Zemmour révèle l’agression de Jérémy Cohen et s’indigne du silence entourant cette affaire.

Divers politiciens réagissent publiquement.

Eric Mathais, procureur de la République de Bobigny, indique dans un communiqué la jonction des deux enquêtes et l’ouverture d’une information judiciaire pour violences volontaires en réunion ayant entrainé la mort sans intention de la donner.

A la demande du Président Emmanuel Macron, son cabinet a téléphoné aux parents de Jérémy Cohen.

Gérald Cohen et son avocat Me Franck Serfati s’expriment dans diverses chaines de télévision. Me Franck Serfati refuse toute instrumentalisation de cette affaire.

 Le 5 avril 2022, Eric Mathais précise que rien ne permet d’évoquer un acte antisémite, et invite « toute personne détenant des informations utiles à l’enquête à entrer en contact avec les services de police ».

Gérald Cohen remercie Éric Zemmour dans son QG de campagne.

Le Président Emmanuel Macron déclare : « La justice mène de manière indépendante son travail. Des drames humains, il y en a chaque jour. Ils ne doivent pas donner lieu à des manipulations politiques quelles qu’elles soient. »

L’Observatoire Juif de France est indigné que la famille endeuillée de Jérémy Cohen ait été contrainte de mener une enquête pour rechercher la vérité et établir les faits.

Elle regrette aussi que les deux enquêtes n’aient pas été jointes plus tôt.

En outre, elle est surprise par les dysfonctionnements des caméras sur la voie publique.

De plus, elle ne comprend pas la phrase du Chef de l’Etat : « Des drames humains, il y en a chaque jour ». Des propos qui semblent inappropriés.

Par ailleurs, elle déplore le long silence médiatique.

Elle espère également que toute la vérité sera connue rapidement, et que les agresseurs de Jérémy Cohen seront arrêtés, jugés et sévèrement condamnés.

Si le juge d’instruction constatait des faits lui permettant de qualifier d’acte antisémite l’agression physique dont a été victime Jérémy Cohen, l’Observatoire Juif de France se constituerait partie civile.

René Lévy

Président de l’Observatoire Juif de France

Contact Presse : 06 08 27 14 18

Email : [email protected]

 

 

Suite à la plainte de l’Observatoire Juif de France à l’encontre de “Panamza”, le parquet a retenu cette plainte.

L’Observatoire juif de France a déposé une plainte en août 2021, contre l’entité raciste et antisémite dite « Panamza » connue pour ses provocations permanentes antisémites et anti-israéliennes. Cette fois c’est en ses termes que les auteurs déversent leur haine sur Twitter Panamza (@Panamza) · Twitter https://twitter.com/Panamza

« Lionel Messi, serviteur du business israélien www.panamza.com/140821-… #PSG #Messi #LionelMessi Twitter »

Même le sport ne trouve pas grâce aux yeux de ces personnes, aveuglées de haine fanatique.

Le Parquet a retenu la plainte de l’Observatoire Juif de France et l’informe qu’une enquête est en cours.

L’Observatoire Juif de France souhaite que des poursuites soient lancées contre ces fauteurs de troubles à l’ordre public et qu’ils répondent devant les juges du fond, dont on espère qu’ils jugeront sans faiblesses ces indignes personnages.                                        

René Lévy 

Président 

[email protected]

 

L’Observatoire Juif de France a déposé plainte contre un certain David BELLACHE, beaucoup plus courageux derrière son écran que devant ses Juges, en effet cet individu a déjà été condamné et récidive.

L’Observatoire Juif de France ne renonce pas à agir pour que cet individu lâche et Vulgaire, qui se complait dans des allusions graveleuses, qui ne se présente pas aux audiences et ignore les décisions correctionnelles soit poursuivi et traduit en Justice.

Il ose réitérer ses élucubrations haineuses dans une vidéo qu’il répand sur la Toile.

Il évoque « les goys français » « les palestiniens français » tombant dans le piège de la vaccination anti-covid, il met en cause « CNews la chaine du milliardaire breton on y croit entre Michel Onfray et Moïse Zemmour, Christine pourquoi vous invitez jamais Alain Soral ».

Ces propos négationnistes empreints d’antisémitisme relèvent de la Loi pénale.

Le Parquet informe l’Observatoire Juif de France que l’enquête se poursuit devant une autre Juridiction.

L’Observatoire juif de France espère que les investigations des Parquets aboutissent à l’interpellation de cet individu qui mérite d’être déféré devant la Juridiction répressive.

                                                                                                     René Lévy                                                                                                                                                                                                                       Président

                                                                                                    [email protected]

À la suite d’une plainte déposée par l’Observatoire Juif de France, « De retour d’Ukraine, un militant néonazi français interpellé et mis en examen » 

Selon le journaliste du Monde après une minutieuse enquête.

« Les enquêteurs, saisis par le pôle national de lutte contre la haine en ligne du tribunal judiciaire de Paris, après une plainte déposée en octobre 2021 par l’Observatoire juif de France, une association disposant d’une plate-forme de signalement en ligne, exerçaient depuis plusieurs mois une surveillance discrète sur ce militant suprémaciste ».

L’Observatoire Juif de France avait déposé plainte contre un individu se disant “le grand monarque” imprégné de haine nazie.

Elle apprend avec satisfaction que ses efforts en collaboration avec BTA n’ont pas été vains.

L’individu qui masque sa véritable identité sous divers pseudonymes, a été interpellé par les Services de Sécurité dans le sud du pays.

L’Observatoire Juif de France tient à vivement féliciter les divers services qui ont procédé à son arrestation.

L’Observatoire Juif de France se joindra à la procédure pénale et demande, aux Autorités Judiciaires la plus grande sévérité pour que soient réprimés des agissements indignes dans notre pays.                                                                                                        

Le Président

René Lévy

06 08 27 14 18 

[email protected]

 

COMMUNIQUÉ de l’Observatoire Juif de France

L’Observatoire Juif de France dépose plainte contre le journal antisémite « Jeune Nation » pour son article du mois de mars 2022, violemment antisémite.

Il semble que nous soyons revenus au temps des Drumont et  « son brulot » dit « l’Antijuif »

Jeune Nation s’inscrit dans cette ligne qu’on croyait éteinte depuis longtemps.

Ce journal publie un long et filandreux article avec pour en-tête : 

 

Avec cet encart

Escrocs français bienvenus en Israël

Feignant de citer Ben Gourion, l’auteur affirme «La plupart des Juifs sont des voleurs » 

 L’escroquerie à l’en croire, serait « Une Spécialité Israélienne » concertée avec les juifs de différentes nationalités il écrit sans rougir     

« En juin 2021, une opération menée par la police allemande a permis l’arrestation d’une dizaine de Juifs de différentes nationalités(sic) pour l’exploitation de faux sites d’investissement… »

L’arnaque de Mouly et Cie fait son délice : « L’exemple le plus frappant reste bien entendu ce que l’on a appelé « l’arnaque du siècle ».  La fraude était l’œuvre de Juifs français : Arnaud Mimran, Marco Mouly et Samy Souied agissant depuis un bureau de Tel Aviv. Le trio était assisté d’un nombre non négligeable de congénères, le Times of Israël rapportant que « six des accusés étaient jugés par contumace et vivraient en Israël ».

Ce qui est faux puisque l’Etat d’Israël les a extradés et qu’ils ont purgé leurs peines en France.

Il cite Mein kampf « Déjà dans Mein Kampf, Hitler avait vu que « ce que [les Juifs] visent vraiment, c’est d’établir une organisation centrale pour leurs escroqueries et leurs arnaques internationales : un État souverain, qui en tant que tel, ne pourrait être contrôlé par aucun autre et qui pourrait donc servir de refuge aux escrocs repérés, en même temps que d’école pour la formation des nouvelles générations ».

« …les Juifs entretiennent une relation particulière avec l’argent ou ont un intérêt marqué pour celui-ci »

« C’est en fait une guerre des Juifs contre les Gentils, cela ressort très nettement dans les cas où, comme avec les Morrows, une partie du butin est reversée à des causes caritatives Juives, ce qui nous renvoie encore à l’ethnocentrisme forcené. »

L’Observatoire Juif de France ne peut admettre que de tels propos qui rappellent les heures noires de l’antisémitisme d’antan, qui a mené aux catastrophes du 20ème siècle puissent être tenus.

L’Observatoire Juif de France demande au Parquet de Paris, d’ouvrir une enquête pour que ne restent pas impunis ces horreurs qui plus que des mensonges, sont des invitations à la division, et à la haine des juifs de France.

Nous remercions BTA pour leur collaboration dans cette affaire.

René Lévy

Président

Paris le 14 mars 2022

L’Observatoire Juif de France est indigné par le tweet de l’OTAN illustré de la photographie d’une soldate ukrainienne arborant un symbole nazi

Paris, le 9 mars 2022

Le 8 mars 2022 à 11 h 42, pour la Journée internationale des femmes, l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) a twitté :

« All women and girls must live free and equal.

This international women’s day we think of the remarkable women of #Ukraine . Their strength, bravery and resilience are symbolic of the spirit of their nation #IWD2022 »

(« Toutes les femmes et filles doivent vivre libres et égales.

En ce Jour internationale des femmes, nous pensons aux femmes remarquables d’Ukraine. Leurs force, courage et résilience sont symboliques de l’esprit de leur nation #IWD2022 »).

Ce tweet est illustré par quatre photographies, dont la première représente des soldats ukrainiens.

                       

 

 

Au premier plan, une soldate ukrainienne arbore sur son uniforme, presqu’à la place du cœur, le Soleil Noir.

Le Soleil Noir représente un Soleil dardant douze rayons, trois svastikas, symboles de l’aryanisme selon Hitler, ou douze occurrences du Sōwilō, un caractère de l’alphabet runique, servant à écrire les lettres proto-germaniques. Une dénomination de Sól, le Soleil dans la mythologie nordique.

Il a été élaboré par Karl Maria Wiligut, dénommé aussi Karl Maria Weisthor et Jarl Widar (18661946), colonel autrichien de la SSBrigadeführer, écrivain nationaliste et mystique nazi féru d’ésotérisme. Auteur de recherches sur les origines historiques des peuples germaniques, Wiligut a créé des rites et symboles pour le IIIe Reich.

Le sol de l’ancienne Obergruppenführersaal (salle des Obergruppenführer – salle des généraux SS) de la tour Nord du château de Wewelsburg a été décoré par les Nazis d’un Soleil Noir.

Dès les années 1950, divers auteurs, notamment le cercle littéraire ou « Groupe Landig » créé par l’écrivain et Waffen-SS autrichien Wilhelm Landig (19091997) puis la société austro-allemande Tempelhofgesellschaft, ont multiplié les réflexions inspirées par le Soleil noir et mêlant l’idéologie nazie et l’ésotérisme, et parfois un néo-paganisme. Dans cette filiation, les néo-nazis ont adopté le Soleil noir.

Black Sun: Aryan Cults, Esoteric Nazism, and the Politics of Identity, essai de l’historien britannique Nicholas Goodrick-Clarke (2003), Soleil noir : les racines mythologiques du nazisme, documentaire de Rüdiger Sünner (2007), La saga du Soleil noir d’Eric Giacometti et Jacques Ravenne (2018)… Le Soleil noir est devenu célèbre auprès d’un grand public.

Ainsi, en 2018, afin de promouvoir sa tournée mondiale El Dorado, la chanteuse Shakira a proposé à la vente un collier dont le pendentif représentait le Soleil noir. Devant l’indignation suscitée dans les réseaux sociaux par cet article – Shakira a été traitée de « nazie » -, l’artiste colombienne et Ambassadrice de bonne volonté de l’Unicef l’a retiré de sa boutique, et Live Nation, producteur de la tournée et créateur du bijou, a présenté des excuses publiques. Tous deux ont alors argué d’une inspiration puisée dans l’iconographie précolombienne.

Dans la soirée du 8 mars 2022, alertée par des commentaires indignés d’Internautes, l’OTAN a supprimé son tweet. Mais sans présenter d’excuse ni expliquer pourquoi elle a publié cette photographie choquante.

Alors que divers politiciens ou médias soulignent le rôle de l’OTAN dans le déclenchement de la guerre actuelle entre la Russie et l’Ukraine ainsi que celui de la brigade Azov néonazie soupçonnée d’antisémitisme, dont l’emblème emprunte le Soleil noir et les actions problématiques ont été signalées à Marioupol, alors que des Ukrainiens juifs fuient leur pays parfois pour Israël, cette photographie suscite des interrogations sur les motivations de décisions de l’organisation atlantiste.

L’Observatoire Juif de France demande donc à l’OTAN qu’elle présente « des excuses publiques » et effectue une enquête afin de déterminer les responsables de cette faute politique et de les sanctionner.

                                                                                                                                    René Lévy

                                                                                                                                    Président de l’Observatoire Juif de France

                                                                                                                                    Contact Presse :  Tél : 06 08 27 14 18

                                                                                                                                    Email :  [email protected]

                                                                                                      

 

A la suite de récentes interventions auprès du Ministre de l’Intérieur, l’Observatoire Juif de France a reçu confirmation que les associations « Palestine vaincra » et « le Collectif Action Palestine » feront l’objet d’une procédure de dissolution.

A la suite des récentes interventions auprès du Ministre de l’Intérieur, Monsieur Gérald Darmanin, le Président de l’Observatoire Juif de France a reçu confirmation que les associations « Palestine vaincra » et « le Collectif Action Palestine » feront l’objet d’une procédure de dissolution à l’initiative du gouvernement.

Nous avions eu raison d’intervenir et de saisir les autorités car ces associations, sous couvert d’une cause supposée humanitaire et d’une opinion politique, tentent de dissimuler leur véritable but, la disparition d’un Etat souverain, l’Etat d’Israël.

Cet objectif nourrit un antisémitisme virulent sur le sol français.

Cette réponse très positive du Ministère de l’Intérieur s’accompagnera de notre vigilance afin que nous poursuivions nos interventions auprès des Autorités, pour qu’en l’occurrence cette procédure de dissolution soit appliquée.

Capjpo-EuroPalestine soutient et abrite BDS, elles sont toutes deux contraires aux lois de la République et déstabilisatrices de la paix républicaine.

René Lévy
Président

Tel. 06 49 60 94 04

Courriel. [email protected]