Communiqué de presse : relaxe de l’Imam Mohamed Tataï jugé pour “incitation à la haine raciale”

La récente relaxe de l’Imam de Toulouse Mohamed Tataï poursuivi pour incitation à la haine raciale suscite l’indignation à triple titre.

Il aura fallu quatre ans pour statuer et juger, et pour affirmer que l’infraction n’était pas caractérisée alors que toutes les preuves de l’apologie à la haine raciale étaient réunies.

La défense de l’imam a salué le courage et la lucidité des magistrats.

Les avocats de l’imam ont laissé entendre que la justice n’a pas plié devant les tentatives de “criminalisation” de ce genre de délit, ils ont, en quelque sorte, rendu coupables les parties civiles.

L’Observatoire juif de France, partie civile, exprime son indignation et sa vive inquiétude face à une justice qui n’accepte pas certaines réalités et se réfugie, dans cette affaire en particulier, dans la pleutrerie.

Ce 21 septembre 2021, le Parquet de Toulouse a décidé de faire appel de la décision du tribunal correctionnel.

 

René Levy

Président de l’OJF

 

2 thoughts on “Communiqué de presse : relaxe de l’Imam Mohamed Tataï jugé pour “incitation à la haine raciale”

  1. Zimner Jeannine Reply

    Le déni et La peur des représailles dicte malheureusement la justice française.
    La communauté juive ne se sent plus Du tout En sécurité.
    L’assassinat se SARAH HALIMI ZAL EST UNE PREUVE IRRÉFUTABLE DU DÉNI DE JUSTICE française.

  2. Pierre Reply

    Justice française, justice lâche, justice méprisable, justice indigne… mais nous avons l’habitude. Rien de neuf. Une justice toujours plus proche des criminels que des victimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *