Gérald Darmanin annonce fermer une mosquée à Cannes – Le Parisien

Gérald Darmanin annonce fermer une mosquée à Cannes

Le ministre de l’Intérieur annonce ce mercredi la fermeture d’une mosquée en raison des « propos antisémites » tenus en son sein.

Le ministre de l'Intérieur annonce fermer une mosquée. LP/Fred Dugit
Le ministre de l’Intérieur annonce fermer une mosquée. LP/Fred Dugit
Le 12 janvier 2022 à 09h30, modifié le 12 janvier 2022 à 09h40

« Nous fermons l’une des mosquées de Cannes », annonce Gérald Darmanin ce mercredi matin sur CNews. Le ministre de l’Intérieur explique qu’il est reproché à l’établissement religieux « des propos antisémites, du soutien à CCIF (NDLR. Collectif contre l’islamophobie en France) et Barakacity ».

Selon le membre du gouvernement, le maire de Cannes David Lisnard soutient « courageusement » cette décision.« Nous disons à l’immense majorité des musulmans de France que l’on ne veut pas les laisser en otage des islamistes », ajoute-t-il.

99 établissements soupçonnés de séparatisme

Les associations « islamistes », selon le ministre, CCIF et BarakyCity ont été dissoutes dans le sillage de l’assassinat de Samuel Paty en octobre 2020.

Par ailleurs le ministre a indiqué que sur les « plus de 2.500 lieux de culte musulmans », on comptait « 70 lieux de culte radicalisés ».

Selon le ministère de l’Intérieur, en décembre, 2 623 mosquées et salles de prières sont établies sur le territoire national et parmi ces lieux de culte, « 99 étaient soupçonnés de séparatisme ». Tous ont « été contrôlés au cours de ces derniers mois ». « Pour 36 lieux de culte, les contrôles ont permis de démontrer que la loi de la République y était strictement respectée, par exemple à la suite d’un changement d’imam ou de gouvernance associative », a indiqué le ministère.

En outre, « 21 lieux de culte sont actuellement fermés, du fait de prescriptions administratives, d’une décision judiciaire, d’une reprise de bail, de travaux ou d’une fermeture administrative », six « font l’objet d’une instruction qui permettra d’engager une fermeture, notamment sur la base de la loi séparatisme ».

Cinq faisaient « l’objet d’une instruction » en vue d’une possible fermeture, dont celle de Cannes. Fin décembre, la justice a confirmé la fermeture de la mosquée de Beauvais pour des prêches d’un imam faisant notamment l’apologie du djihad armé.

La préfète de l’Oise avait ordonné quelques jours auparavant la fermeture sous 48 heures de cette mosquée, accueillant environ 400 fidèles, que le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait accusé à la mi-décembre d’attaquer le « modèle républicain et la France ».

Fin octobre, c’est la mosquée d’Allonnes, près du Mans, accueillant environ 300 fidèles, qui a été fermée pour six mois sur décision préfectorale car soupçonnée de légitimer le djihad armé ou le terrorisme lors de ses prêches.

https://www.leparisien.fr/

L’Observatoire Juif de France a besoin de vous.

Donner avec le bouton Paypal
Un Reçu Cerfa vous sera adressé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *